Changer
par le
don

accueil

Eric Chaney

Passé des mathématiques à l’économie, je me suis souvent posé la question du rendement social de la recherche scientifique. On le pense élevé, oui, mais encore ? Un ami chercheur à l’Ocde pense qu’il est supérieur à 10% l’an, à condition d’investir à un horizon trop lointain pour les entreprises. Nous devrions donc financer collectivement –par l’impôt– un effort de recherche massif. Il n’en est malheureusement rien. Siégeant au Conseil de l’Institut des Hautes Études Scientifiques de Bures-sur-Yvette, lieu d’excellence mathématique mondial, j’ai constaté que si les financements publics sont indispensables, ils ne sont ni suffisants ni forcément pérennes. Alors, donner pour la recherche a du sens, pour nos enfants, nos petits-enfants et bien au-delà.